4 décembre 2020
Bertha Benz est la première femme qui conduit

Bertha Benz, la première femme au volant!

Bertha Benz est née le 3 mai 1849 à Pforzheim, elle est la première femme à conduire une voiture.

Mais conduire ce n’est rien pour Bertha Benz, elle est une inventrice allemande, dans le domaine de l’automobile.

Comme vous l’aurez remarqué, Bertha porte le nom de famille Benz, eh oui c’est elle et son mari qui ont créé cette célèbre marque de voitures.

Donc Bertha est la femme et l’associée de l’inventeur automobile Carl Benz.

En 1888, elle est la première personne à conduire une automobile sur une longue distance.

Ce formidable exploit pour l’époque fait une publicité incroyable à Benz Patent Motorwagen.

Ainsi que les premières ventes.

Néanmoins il faut préciser qu’en 1871, c’est grâce à l’investissement de Bertha Benz, que Carl Benz a breveté sa première automobile.

Ils ne sont pas encore mariés à l’époque.

Après leur mariage le 20 juillet 1872, Bertha perd le pouvoir juridique d’agir, comme stipulé par la loi.

Ils auront cinq enfants, Eugen en 1873, Richard en 1874, Clara en 1877, Thilde en 1882 et Ellen en 1890.

Néanmoins malgré ces maternités, Bertha Benz est toujours présente dans l’atelier.

Sûre du travail accompli, le 5 août 1888, Bertha Benz ose l’impensable.

Sans avertir son mari et sans la permission des autorités, elle prend le volant de l’une des toutes nouvelles Patent Motorwagen.

Accompagnée de ses fils Richard et Eugen âgés de treize et quinze ans, elle conduit de Mannheim à Pforzheim.

Bertha Benz devient la première personne à conduire une automobile sur route dans le but de voyager.

Auparavant, il n’y avait eu que de très courts essais.

Et encore il y avait des mécaniciens au cas où.

L’équipée motorisée de Bertha et ses enfants s’étale environ sur 106 kilomètres.

Visionnaire cette femme voulait prouver que leur automobile avait un avenir commercial.

Sauf qu’il fallait que le grand public saisisse l’utilité d’avoir ce nouveau mode de transport.

Pourtant la virée de Bertha lui a causé beaucoup de problèmes.

Débrouillarde, elle les résout, comme trouver du ligroine qui sert de carburant, pas facile on le trouve que chez certains apothicaires.

D’autre part c’est un forgeron qui lui répare une chaîne défaillante.

Où encore quant les freins lâchent et en les réparant, elle invente les fameuses plaquettes de freins, incroyable !

Il y a aussi la scène des tuyaux à carburant bouchés.

Pas de problème, madame tire une longue épingle de son chapeau.

Elle utilise sa jarretière pour isoler un câble.

Elle quitte Mannheim le matin de bonne heure et arrive à Pforzheim le soir.

Là calmement Bertha envoie un télégramme à son mari, l’informant de son intrépide voyage et de son succès.

Toute autant excitée que lors de l’aller, elle reprend le volant le lendemain pour rentrer chez elle.

Lors de l’anniversaire de ses 95 ans, Bertha Benz a reçu le titre d’Honorable Sénatrice par l’Institut de technologie de Karlsruhe.

La même université où jadis son mari a étudié.

De même que pour Carl Benz qui sera nommé docteur honoris causa.

Malheureusement deux jours plus tard, Bertha Benz s’éteint dans sa villa de Ladenburg.

A l’endroit même où l’atelier de son mari est construit après leur emménagement en 1906.

Il y établit son affaire familiale, Benz & Fils.

Une femme parfaitement courageuse.

Une réflexion sur « Bertha Benz, la première femme au volant! »

Laisser un commentaire